Réductions, soldes ou promotions... un grand piège pour les consommateurs !

Réductions, soldes ou promotions... un grand piège pour les consommateurs !

Les soldes sont là, les affiches lumineuses et colorées dans les vitrines, les publicités sur les réseaux sociaux, le tourbillon de gens qui vont et viennent avec des sacs d'achats. Pourquoi sommes-nous des proies si faciles pour acheter plus en période de soldes ?

Avec autant de publicités et d'informations, comment pouvons-nous nous attendre à ce que le cerveau ne se sente pas tenté et n'ait pas envie d'acheter ?

Les remises annoncées par les magasins, notamment les magasins de vêtements et de chaussures, bien qu'elles apparaissent en bonne place lors des occasions festives, et occupent la plupart des vitrines, et des bannières apparaissent, dont certaines indiquent des remises énormes, atteignant parfois 75% et 80%, mais beaucoup de personnes considèrent tout ça comme de fausses remises, et une méthode pour tromper les gens, lorsqu'ils découvrent l'augmentation de la valeur des biens vendus, puis annoncent la réduction, ou apportent des biens de moindre qualité et à un prix inférieur.

Vente et écologie : deux pratiques qui s’opposent ?

Même si vous avez suivi les quelques conseils simples pour passer un réveillon écolo, certains se demandent probablement comment se comporter lors des soldes d'hiver, est-il vraiment logique d’acheter pendant cette période ? 

Concrètement, arpenter les rues de nos villes et centres commerciaux pour renouveler sa garde-robe et offrir des cadeaux en tous genres contribue à l'économie des pays, aide les commerçants à vendre et à améliorer leurs produits.

Mais en même temps, tous ces nouveaux achats augmentent la pollution de la planète ! En effet, ils ne se contentent plus d'une collection Printemps/Été et d'une seconde nouveauté Automne/Hiver. La pratique irresponsable de la “Fast Fashion” fait que les marques publient de nouvelles collections tous les mois ou plus de manière régulière. Ce stratagème marketing pousse naturellement les clients à dépenser plus, car ils sont de plus en plus tentés par les produits qui viennent rafraîchir les rayons des magasins. Il n'est pas rare que les gens achètent des vêtements et des produits de tous genres qu’ils n’utilisent qu’une ou deux fois. Rien de tout cela n'est bon pour la planète.

Est-il possible d’appliquer une stratégie de solde qui respecte l'environnement ?

Quand on regarde les dégâts que l'industrie textile a causés à nos cours d'eau, il est presque impossible de penser à promotions et des soldes écologiques. 

Or, Un nombre croissant de marques prônent un rapport plus éthique à la mode et une plus grande transparence avec leurs clients, ils repensent les coulisses de la production pour transformer leur rapport à la consommation, inclut des prix justes et des remises de fin d'année.

La stratégie de la marque Melissa France et sa position vis-à-vis des soldes

Lors des soldes, ce sont les invendus qui sont mis en avant. Or, les invendus sont par définition des articles que les marques ont eus du mal à vendre en quantité suffisante. Ainsi, afin de s’en débarrasser, leur seul recours est de créer du besoin chez le consommateur.

Chez Melissa, nous produisons seulement deux collections par an, ces collections sont lancées respectivement au printemps et en automne chaque année.  Ce qui fait que nous n’avons pas à se débarrasser des produits étant donné qu’ils font toujours partie d’une nouvelle collection. 

De plus, étant une marque de chaussures vegan et éco-responsable, cette pratique de vente excessive ne va pas avec notre éthique de marque.