MELISSA TE FAIT DÉCOUVRIR DES INITIATIVES GREEN VIK MUNIZ !

Melissa te fait découvrir des initiatives green Vik Muniz !

Melissa te fait découvrir des initiatives green !

Vik Muniz

Vik Muniz, né Vincent José de Oliveraie Muniz est un artiste plasticien, photographe et peintre brésilien. Né en 1961 dans une famille plutôt pauvre de São Paulo où il découvre les oeuvres d’art non pas dans les musées mais dans des livres qu’il emprunte en bibliothèque ou dans son lycée.

Vik Muniz vit à Brooklyn dans l’État de New York aux États-Unis. Il commence sa carrière en tant que sculpteur à New-York en 1980 et se fait mondialement connaître en 1997 par sa série ‘Pictures of Chocolate’ puis de nouveau 2006 grâce à sa série ‘Pictures of Junk’.

En 2010, le film documentaire ‘Waste Land’, suit pendant 3 ans Vik Muniz dans la réalisation d’un projet artistique en plein coeur de la plus vaste décharge du monde, Jardim Gramacho, située dans les faubourgs de Rio de Janeiro.

Il exprime dans son art un engagement social, comme pour son projet avec Lucy Walker nominé aux Oscar. Il s’installe près de la décharge, et monte un projet participatif: les travailleurs de la décharge rapportent les ordures et les mettent en place. Une de ses installations sera présentée au Musée d’art moderne de Rio de Janeiro, en marge du sommet sur le climat Rio+20.

Il est représenté par les galeries Xippas à Paris, Genève, Montevideo, Punta Del Este et Bruxelles.

Grâce a se projet les éboueurs de Jardim Gramacho ont eu une attention mondiale. Avant ce reportage beaucoup de gens ne considérait pas les éboueurs et après ils ont vue que c’est des gens avec ambitieux et intelligent. L’art que Vik a fait beaucoup d’argent pour les gens du Jardim Gramacho. Avec cet argent ils ont pu agrandir l’association du Jardim, construire une bibliothèque et un centre communautaire.

quel matériau en médium. Il utilise la photographie pour immortaliser les images qu’il crée à partir d'une diversité incalculable de médias : terre, sucre, excrément, ketchup, fil de fer, fil de lin, corde, sang artificiel, jetons de couleurs, pâte à modeler, etc.
Selon le critique d'art Andre Seleanu : « Vik Muniz se sert de la photographie argentique pour représenter des images et des situations qu’il crée dans la lignée de l’art conceptuel brésilien des années 1960. Son originalité s’abreuve à la multiplicité des matériaux qu’il utilise pour exécuter ses représentations visuelles: beurre d’arachides, sauce tomate, crème au chocolat, confiture, pièces de monnaie, confettis, poussière, sable, caviar et diamants. »
L'autre aspect de son art réside dans la reproduction d'œuvres célèbres. Des reproductions qui nous induisent volontairement en erreur puisque entre autres, Vik Muniz se définit lui-même comme un « illusionniste low-tech » et pose la question de l'illusion des images.


Partager ce message