Vivienne Westwood : L’icône rebelle de la mode à ne jamais oublier

Vivienne Westwood : L’icône rebelle de la mode à ne jamais oublier

Idôle de mode, Vivienne Westwood, la créatrice britannique pionnière qui a joué un rôle clé dans le mouvement punk, est décédée à Londres à l'âge de 81 ans.

Décédée jeudi à Londres à l'âge de 81 ans, entre les membres de sa famille et ses proches, selon un communiqué officiel publié par sa société. Vivienne Westwood est une icône de mode qui s'est faite un nom dans les années 70 avec son style New Wave controversé des années 70 et a continué à mettre ses touches de mode sur les plus grandes stars.

En avril 1989, la défunte femme est apparue sur la couverture du magazine "Tatler", vêtue d'un costume qui, selon elle, était destiné à Margaret Thatcher.

Parallèlement à la mode, Vivian s'est intéressée à de nombreux problèmes qu'elle a présentés sur le podium, tels que le changement climatique et le mode de vie éco-responsable.

Tout au long de sa carrière dans le monde de la mode, Vivienne s'est fait un nom grâce à son style controversé, elle a été surnommée la "reine des extrêmes", après avoir dirigé une nouvelle vague de créations dans les années 70 et repoussé les limites de l'industrie de la mode. Ses créations et ses vêtements étaient portés par de très grandes stars à travers le monde.  

Pour ses grandes contributions au monde de la mode, Vivienne a reçu l'Ordre de l'Empire britannique par la reine britannique Elizabeth II en 1992. 

En avril 1989, elle est apparue sur la couverture du magazine Tatler, vêtue d'un costume conçu par la société de mode Aquascutum, qui, selon elle, était destiné à l'ancienne Première ministre britannique Margaret Thatcher.

 La carrière de Vivienne Westwood

Vivienne Isabel Swire naît à Tintwistle dans le Cheshire en Angleterre, le 8 avril 1941, d'une mère qui travaillait dans l'industrie textile dans les filatures de coton locales et d'un père issu d'une famille de cordonniers, c'est pourquoi elle a commencé à confectionner des vêtements pour elle-même à l'adolescence.

Après un trimestre à la Harrow School of Art, elle a travaillé comme institutrice dans une école primaire, par la suite Vivienne a épousé l'ouvrier d'usine nommé Derek Westwood en 1962 et a eu son premier fils, Benjamin.

Mais tout a changé lorsqu'elle a quitté son mari et qu’elle a rencontré Malcolm MacLaren en 1965. Selon Vivienne Westwood, Maclaren avait la clé pour ouvrir plusieurs portes vers de très grandes opportunités, et à partir de là, leur partenariat créatif a commencé. 

 À l'âge de 40 ans, Westwood lance sa première collection de mode avec McLaren et provoque un boom dans le monde de la mode, la créatrice britannique étudie d'anciennes techniques de couture, puis démolit certaines d'entre elles et y insère ses idées, une approche qui a ensuite été imité par d'autres designers britanniques tels que John Galliano et Alexander McQueen.

En 1981, Westwood organise son premier défilé de mode ou la collection portée le nom “The Pirate”, et continue de s'inspirer de l'histoire britannique et française pour ses créations. En 1989, John Fairchild, le rédacteur en chef très apprécié du magazine Women's Wear Daily, a donné sa bénédiction à Westwood, en la considérant comme l'un des six créateurs les plus influents du XXe siècle, avec Yves Saint Laurent, Karl Lagerfeld et Giorgio Armani, Christian Lacroix et Emmanuel Ungaro.

Ainsi, la "reine des extrêmes" était la seule femme, et la seule britannique, sur sa liste, ainsi que la seule créatrice qui ne possédait pas une marque à plusieurs millions de dollars, car elle vivait toujours dans un ancien appartement social dans le sud de Londres et était "presque fauché".

En 1992, Westwood a épousé l'étudiant en design autrichien Andreas Kronthaler, qui était de 25 ans son cadet, et ils ont travaillé en tant que designers communs, avant de reprendre la ligne de prêt-à-porter en 2016.  

Dans les années 2000, Westwood concevait des robes de mariée pour des personnalités comme le mannequin Dita Von Teese, qui portait sa robe violette à son mariage à Manson, et la princesse Eugénie, qui portait une des créations de Westwood au mariage du prince William avec Catherine.

L'un de ses moments de piste les plus mémorables a été sa chaussure à plateforme de 9 pouces, qui a fait trébucher le mannequin Naomi Campbell alors qu'elle marchait sur la piste.

Les plus grandes collaborations de Vivenne Westwood

Tout au long de sa carrière, Vivienne Westwood a collaboré avec plusieurs marques de grands renoms. Tel que Burberry, Asics, Vans, Eastpak, Melissa et plusieurs autres. 

Avec notre marque Melissa, la collaboration a donné naissance à une collection de chaussures vegan à talons et des ballerines très stylées qui sont toujours disponibles à la vente.  

Cette collection représente parfaitement les deux marques très engagées dans la protection de la planète et l'éco-reponsabilité.


Écologiste engagée dans la lutte contre le réchauffement cliamtique 

Connue pour son activisme passionné sur les questions climatiques et la liberté d'expression, elle a défendu la planète, privilégiant souvent la qualité à la quantité en matière de consommation de mode. Pour son défilé automne-hiver 2019/20 à la Fashion Week de Londres, Westwood a envoyé des mannequins, des acteurs et des militants sur le podium avec des pancartes politiques, dont l'une se lit comme suit : "Ce qui est bon pour la planète est bon pour l'économie".  

Elle a également participé à des manifestations environnementales, en 2015, elle a conduit de manière mémorable un char jusqu'au domicile du Premier ministre britannique de l'époque, David Cameron, pour protester contre la fracturation hydraulique.

En juin 2020, Westwood, vêtue de jaune, s'est pendue dans une cage à oiseaux géante pour protester contre l'extradition du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, devant la Cour pénale centrale britannique.