Pride month chez Melissa

Pride month chez Melissa

Chez Melissa, on célèbre le mois de juin comme il se doit avec le « Pride month » ou le mois des fiertés en français, qui est un des évènements les plus importants de l’année aux yeux de la marque.

 

Au moins de juin, encore plus que le reste de l'année, la communauté LGBTQ+ est à l’honneur et c’est l’occasion pour elle et pour nous de célébrer toutes les identités de genre et toutes les sexualités.

Le but de ce mois particulier est également de donner de la visibilité à ces personnes ainsi qu’à leurs combats si souvent minimisés.

C’est dans ce but que Melissa décide de célébrer chaque année cette communauté à travers sa communication ainsi que ses évènements mais aussi au sein de son équipe interne en tant que marque inclusive.
Melissa va notamment organiser des conventions et des talks sur différents sujets notamment sur la diversité et sur la créativité.

 

Melissa France a décidé de mettre en avant une initiative lancée par 6 femmes trans parisienne.

Elles sont à l’initiative du premier média trans féministe français XY Média avec une équipe composée uniquement de femmes trans travaillant dans l’audio-visuel ou dans le milieu associatif.

L’initiative a été très apprécié par la communauté et permet aux femmes trans de se sentir soutenues, écoutées et célébrées.

 

C’est quoi ce média ? 

Le but de ce média est de donner la parole aux personnes trans par des personnes trans. 
Trop peu souvent représentée ou tout simplement mal représentée, la communauté trans est quasi-inexistante dans l’espace médiatique et n'est jamais directement « interviewer ».

L’idée est de partager un contenu de qualité qui traite de l’actualité ainsi que de l’historique de cette communauté et de le diffuser au plus grand nombre.
Vous pouvez par exemple trouver des articles sur l'histoire de Jackie Chan ou bien de Erika Hilton, femme trans et noire, issue des quartiers populaires et élue conseillère municipale à São Paulo au Brésil.

Le média s’adresse aux personnes trans mais également aux personnes cis qui voudraient se documenter sur la communauté.

Le groupes de femme a d’ailleurs lancé une campagne de crownfiding afin de récolter des fonds pour soutenir le projet et pouvoir le porter encore plus loin.