LA MODE SERA INCLUSIVE OU NE SERA PAS

LA MODE SERA INCLUSIVE OU NE SERA PAS

Une marque inclusive c’est quoi ?

C’est une marque qui a pour but d’inclure tout le monde, sans exception.

Par exemple, une marque inclusive ne mettra personne à l'écart, notamment les personnes identifiées par une de leurs particularités : sexualité, origines, niveau social, genre etc.
La mode est un moyen d'exprimer sa personnalité, mais elle est bien trop souvent utilisée pour le paraître. Les styles se ressemblent et s’adressent souvent au même public, un public bien trop normé.
Pourtant, chaque femme, homme, doit pouvoir alors être représentées quelles que soient sa personnalité.

En cette journée du 17 mai, jour de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, c’est avec évidence que Melissa shoes défend et s’engage pour les droits de tous les hommes et de toutes les femmes, de toutes les origines, de toutes les sexualités et de tous les genres.

En 2020, nous clamons haut et fort les valeurs de tolérance, de liberté et d'ouverture d'esprit. Cependant, les communautés LGBTQ+ ont malheureusement encore besoin de se battre pour défendre leur légitimité et leur normalité. 

Dans un monde en constante évolution, Melissa shoes s’adresse à tout le monde et prône la différence et la singularité.
Une marque éco responsable, oui, mais aussi socio-responsable, avec un réel combat pour les droits de sa communauté, c’est la volonté de Mélissa.

La marque soutient ses valeurs également par ses choix de collaborations, notamment avec Jean-Paul Gaultier en 1983, qui fut le précurseur de l’inclusion au sein du monde de la mode.
Mais aussi avec Vivienne Westwood en 2007, la marque met en avant des mannequins de tout âge dans ses défilés.
Au niveau interne, Melissa prône aussi la diversité au sein de son corps salarial.

A terme, le but est également d’avoir une communication plus inclusive, avec notamment l’utilisation de l’écriture inclusive ainsi que la non-distinction des modèles féminin et masculin sur le e-shop ainsi que et d’élargir les pointures pour tous les modèles.

 

En effet, le monde de la mode se sent de plus en plus concerné par ces questions d’inclusion. Ce que confirme le rapport chiffré du magazine The Fashion Spot, qui comptabilise dans les défilés officiels de la fashion week le nombre de mannequins non-blancs, non-minces et de plus de 50 ans.
Selon le rapport, ces dernières années ont battu des records de diversification avec 41,5% de mannequins non-blancs.

Concernant la question de la diversité ethnique dans les défilés, la championne en titre de ce combat est Rihanna avec sa maison Fenty (Fenty beauty, Fenty skin et Savage Fenty). En effet, très engagée, elle casse les codes, à travers ses campagnes de publicité, en mettant en avant des femmes à la peau noire, non-minces ou âgées.