Fairphone le téléphone éthique

Aujourd’hui, nos outils électroniques ont un impact social et environnemental déplorable. 

1.4 milliards de téléphones sont vendus par an. Leur longueur de vie est approximativement 2.7 ans. Moins de 20 % sont recyclés.

Ce téléphone responsable et modulaire, arrivera-t-il à bouleverser l'industrie ?

Fairphone est une entreprise sociale basée à Amsterdam, dédiée à la création d’un mouvement pour un monde électronique plus juste.

La fabrication de téléphones mobiles permet d'explorer la chaîne d'approvisionnement et d'établir de nouvelles relations entre les consommateurs et leurs produits. Ils ont un impact positif sur toute la chaîne de valeur de l'exploitation minière, de la conception, de la fabrication et du cycle de vie, tout en transparence et élargissant le marché aux produits qui donnent la priorité aux valeurs éthiques.

Sur le site Fairphone propos les smartphone fairphone, des accessoires ainsi que des pièces de rechange. Ce téléphone, conçu pour durer, a été également pensé pour être réparé si besoin. Fait de 40 % de matières recyclés, fairphone permet également d’acheter des pièces de rechange si besoin. Permettant de réparer son téléphone facilement à la place de le jeter et créer encore plus de déchet. 

Dès son déballage le fairphone 3 se montre différent. On retrouve dans la boite : le smartphone, un mini tournevis, un contour de protection, un guide de démarrage rapide et des écouteurs. Pas de chargeur ni de câble USB-C, car le constructeur part du principe que vous en avez sûrement déjà un et que l’inclure serait créer des déchets électroniques supplémentaires. Accessoirement, cela permet à la marque de proposer un prix d’appel plus bas.

Fairphone a notamment ciblé huit matériaux sur lesquels il met en place des filières équitables : or, cobalt, tungstène, lithium, néodyme, cuivre, plastique, étain. À l’horizon 2022, son objectif pour le Fairphone 3 est de faire en sorte que 40 % de ces huit matériaux soient issus de filières responsables. Cela peut paraître modeste, mais cela impose de travailler étroitement avec des dizaines d’acteurs aux quatre coins du monde ; cela augmente les prix des composants ; et cela donne du fil à retordre à des dizaines d’employés chez Fairphone. Pour son ancien modèle, l’entreprise néerlandaise s’était fixé des objectifs plus modestes de quatre matériaux.

Fairphone s’engage à garantir la disponibilité des pièces pendant cinq années à compter d’aujourd’hui. C’est un objectif très ambitieux, car, en 2024, une partie des composants ne sera plus fabriquée. Ses équipes surveillent donc attentivement le cycle de vie des pièces. Elles peuvent constituer un stock en cas de nécessité, ou remplacer le composant par une pièce plus moderne. L’appareil photo du Fairphone 2, par exemple, est passé de 8 à 12 mégapixels une année après sa sortie.

Fairphone est totalement conscient que tout n'est pas encore parfait, mais travaille à obtenir toujours plus de transparence sur ces questions. Nous avons beaucoup d’espoir pour ce projet qu’on suivra de très près.


Partager ce message